Vous prêtez de l’argent à votre famille ou à vos amis ? Pensez à un contrat de prêt !

trois personnes en pleine discussion de prêt entre amis

Récemment, on a appris que de plus en plus de gens qui empruntent de l’argent à leur famille ou à leurs amis, ou même à des étrangers. Le nombre de prêts dits privés, un prêt sans l’intervention d’une banque, a considérablement augmenté ces dernières années. Parfois, même les hypothèques sont arrangées entre les gens.

Risques d’emprunter de l’argent sans banque

Emprunter de l’argent dans le secteur privé présente des avantages, mais peut aussi causer des problèmes. Sans enregistrement officiel du prêt, le prêteur ne peut jamais être sûr à 100% que le prêt sera remboursé. Et qu’en est-il de l’effet que cela a sur les relations mutuelles entre le prêteur et l’emprunteur ?

Contrat de prêt

Il est donc très important de prendre les dispositions nécessaires à l’avance lors de l’octroi d’un prêt privé. Celles-ci peuvent être fixées dans un contrat de prêt. Un contrat de prêt contient toutes les informations nécessaires sur le prêteur et le bénéficiaire ainsi que le montant total du prêt. Vous pouvez le faire enregistrer chez un notaire si le montant est élevé. Un autre avantage est que le prêteur et l’emprunteur peuvent bénéficier d’un avantage fiscal.

Déduction d’intérêts hypothécaires

Vos enfants empruntent-ils de l’argent pour acheter une nouvelle maison ? Pour être éligible à la déduction des intérêts hypothécaires, ce prêt doit être remboursé par annuité depuis le 1er janvier 2013. Comme dans le cas d’une hypothèque bancaire, la durée du prêt ne peut dépasser 30 ans. Assurez-vous également que le taux d’intérêt convenu est conforme au taux du marché. Dans le cas contraire, il y a une chance que l’administration fiscale et douanière classe le prêt comme un don. Cela peut coûter beaucoup d’argent !