Les grandes banques de nouveau en demande pour les prêts hypothécaires

Crédit hypothécaire via une banque connue

Début 2019, un plus grand nombre de prêts hypothécaires ont été contractés par l’intermédiaire des grandes banques. En particulier, les propriétaires qui changent de domicile ou qui déménagent optent pour le top 3 traditionnel.

Moins de prêts hypothécaires aux banques de gros

L’époque où près de 3 hypothèques sur 4 étaient contractées via une grande banque est révolue depuis longtemps (fin 2011). L’année dernière, la part de marché combinée de Fortis,Belfius et ING est tombée à 46%. Pour la première fois, moins de la moitié de l’ensemble des prêts hypothécaires ont été contractés par les 3 premières banques traditionnelles.

Intensification de la concurrence sur le marché hypothécaire

Les grandes banques ont été confrontées à une concurrence accrue de la part des nouveaux arrivants sur le marché hypothécaire. Avec des taux d’intérêt hypothécaires bas, ces lutteurs de prix prennent rapidement des parts de marché. Dans le même temps, les banques ont été soumises à des exigences de fonds propres plus strictes imposées par le régulateur, ce qui a rendu la concurrence sur les prix plus difficile pour elles.

Le renouveau des grandes banques ?

Il est frappant de constater que la part de marché des trois grandes banques a encore augmenté au premier trimestre de 2019. Elles montrent que les propriétaires qui transfèrent leur hypothèque ou qui vont déménager sont plus enclins à opter pour une grande banque. De plus, ce groupe est en forte croissance.

Populaire auprès des prêteurs hypothécaires et des transfuges

Au premier trimestre de 2019, le prêteur a traité 50 % plus de transbordements qu’à la même période l’an dernier. De plus, 36 % plus de propriétaires ont déménagé. Ces débordements et opérateurs de transit ont le plus souvent opté pour une grande banque. Les banques traditionnelles s’adaptent mieux à ce groupe cible, dont la situation est souvent plus complexe. Les banques, par exemple, peuvent proposer des solutions plus personnalisées et proposent souvent encore d’anciens produits hypothécaires.

De nouveaux prêteurs demeurent

Cela ne signifie pas que les nouveaux prêteurs sont déjà sur le chemin du retour. La part de marché des parties dites de gestion est restée stable au début de l’année 2019. Nombre de ces nouveaux entrants sont des investisseurs institutionnels qui investissent sur le marché hypothécaire par l’intermédiaire d’une partie dirigeante.

Les starters optent pour des entrées simples et bon marché

Ces nouveaux prêteurs attirent relativement plus de nouveaux prêteurs. Ces nouveaux propriétaires n’ont pas d’hypothèque ancienne et sont obligés de rembourser la déduction des intérêts hypothécaires. Cela correspond parfaitement aux produits hypothécaires simples des nouveaux prêteurs. Pendant ce temps, les investisseurs en ont pour leur argent, à savoir un bon rendement et un faible risque.

S’appuyer sur la formule du succès

On s’attend à ce que les parties dirigeantes développent davantage leur formule de réussite. Les faibles taux d’intérêt hypothécaires, conjugués à la reprise du marché immobilier, offrent de nombreuses possibilités à cet égard. Les parties en charge ne sont pas gênées par les exigences de fonds propres plus strictes du régulateur.